Les rénovations: économisez et planifiez

Avec le soleil qui réchauffe et le chant des oiseaux à l’extérieur, n’est-ce pas le moment idéal pour entamer des travaux, des rénovations chez soi?

À cette période de l’année, le fameux besoin de changement et de renouveau revient toujours au galop. Plusieurs personnes pensent à effectuer des travaux dans la maison et c’est pourquoi le sujet de cet article tombe à point.

Combien coûteront ces rénovations? Comment fait-on ces changements? Dois-je faire appel à un professionnel? Je vous rassure, même si vous n’êtes pas bricoleur, il y a des astuces pour faire des économies.

 

ÉCONOMISER EN 6 ÉTAPES:

1. Évaluer la durée de vos travaux et établir un budget

Avant d’amorcer le chantier, réfléchissez à la durée du projet. Faites un plan de rénovations. Combien de temps cela va-t-il vous prendre pour réaliser le projet en totalité? Combien vont coûter ces changements? Par exemple, repeindre tous les murs du salon peut prendre 2, 3, voire 10 jours.

De plus, pour ne pas vous démoraliser, évitez de commencer plusieurs travaux en même temps sinon vous aurez l’impression de ne pas avancer.

Déterminez votre budget maximal par écrit en détaillant les coûts approximatifs des éléments que vous voulez changer (ex. toilette, baignoire, etc.). De cette façon, vous éviterez les « et si on ajoutait cela ». Ce qui évitera d’augmenter votre facture au bout du projet.

2. Négocier les prix

Que vous soyez bricoleur ou non, il est essentiel de discuter un rabais à chaque fois que vous vous procurez des matériaux. Osez et n’ayez pas peur de demander, car vous pourriez parfois être surpris des économies que vous pourriez faire! Si la réponse est non, ce n’est pas la fin du monde, dites-vous que vous aurez essayé. Même dans les grandes chaînes de magasin de bricolage, si vous achetez beaucoup de matériel n’hésitez pas à demander un pourcentage de rabais ou une ristourne (chèque-cadeau, crédit futur, etc.).

3. Surveiller les circulaires et les ventes d’entrepôt

Lorsque vous devez acheter des matériaux (peinture, bois, outils, etc.), c’est plus intéressant lorsqu’ils sont en soldes. Regardez sur Internet et répertoriez les ventes d’entrepôt, les liquidations ou consultez tout simplement les circulaires que vous recevez à la maison. Vous serez bien surpris des différences de prix d’un magasin à l’autre. De cette façon vous serez en mesure de découvrir si des matériaux recherchés sont à rabais.

4. Magasiner le marché de seconde main

Le marché d’occasion est en plein essor, même au niveau de la rénovation. Vous trouverez facilement sur des sites d’échange du type KIJIJI, des matériaux (céramique, plancher et autres) et des outils qui ont déjà servi, qui sont en bon état et à des prix très intéressants. Le tout à proximité de votre domicile.

5. Louer des outils

Pourquoi acheter des outils neufs si vous pensez vous en servir seulement pour votre projet de rénovation en cours? Regardez près de chez vous, il y a de nombreuses enseignes qui offrent la location d’outils. Simplex, Lou TEC, Home depot, par exemple, sont des bannières qui pourront vous conseiller et vous offrir des outils adaptés à vos besoins.

6. Prendre du temps pour apprendre

Vous faites beaucoup de travaux vous-même, mais vous n’êtes pas expert en la matière? Regardez des tutoriels sur internet, ils vous seront d’un grand secours. Sinon, suivez des cours de bricolage. De nombreux magasins proposent des cours gratuits. Si vous souhaitez vous offrir des cours plus pointus dans une expertise précise, des entreprises spécialisées affichent clairement leurs tarifs en ligne.

 

SOLUTIONS POUR LES BRICOLEURS MOYENS

Vous n’avez pas le temps? Vous êtes plutôt du genre à faire un trou de la grosseur d’une balle de golf dans votre mur lorsque vous voulez accrocher un cadre? Faites appel à un professionnel de grâce. Vous économiserez temps et frustration. Attention par contre, faites vos devoirs avant de léguer les rénovations à un expert. Demandez des devis, des soumissions, afin de comparer les prix et les services. Renseignez-vous sur le sérieux des entreprises (bouche à oreilles, avis sur Internet, etc.).

N’oubliez pas les étudiants en charpenterie-menuiserie. Vous avez peut-être déjà vu ces affiches sur les pelouses « peintures étudiants ». En effet, des écoles professionnelles proposent aux particuliers de faire travailler leurs élèves pour qu’ils mettent en pratique la théorie apprise. Tout le processus est encadré par un professeur afin de vérifier que le travail soit bien fait. Grâce à cela, vous aurez l’avantage de recevoir un service professionnel tout en faisant des économies car l’expertise ici est moins onéreuse.

Votre savoir-faire vaut… du temps. Basé sur un principe très simple datant de l’âge de pierre, le troc, l’échange de services, peut aussi être une excellente solution pour faire de réelles économies. Même si vous n’êtes pas bricoleur, votre capacité à coudre, parler une autre langue ou autre peut être votre plus value d’échange de service. Par exemple, vous donnez quelques cours de langue anglaise d’une heure et la personne pour qui vous donnez les cours viendra vous aider à faire les rénovations.

Pour conclure, que vous soyez bricoleur ou non, il existe de nombreuses manières de rénover vos pièces de la maison sans se ruiner. Déterminez un budget honnête, faites un plan d’action réaliste et lancez-vous à la conquête des rénos.

 

Stéphanie Gomes Cardoso
Conseillère en finances personnelles – Clientèle jeunesse

votes

Commentaires