La Caisse et ses membres

La caisse et ses membres

Organisation d’activités auprès des sociétaires de la Caisse

La direction de la Caisse populaire de Longueuil se fait un devoir de remercier les membres pour leur fidélité et pour leur implication dans la réussite de l’institution. À de nombreuses reprises, celle-ci organise des activités et offre des prix pour remercier ses membres.

Par exemple, en 1955, la Caisse lance un premier concours des Caisses de Noël populaires en faisant tirer plusieurs prix de 20 $. Aussi, lors du vingtième anniversaire de la Caisse, le 23 avril 1964, un récital de Claude Léveillée est offert devant un parterre de 700 personnes à l’Externat classique de Longueuil pour clôturer l’Assemblée générale annuelle. Lors de l’Expo 1967, la Caisse achète une cinquantaine de passeports pour ses membres, afin de contribuer au succès de l’évènement.

Pour la célébration de ses 25 ans, la Caisse produit une brochure souvenir. Du 23 février au 9 mai 1969, de nombreuses activités sont au programme, comme des séances de cinéma pour toute la famille, un banquet, une dégustation de vins et fromages et une soirée artistique. Une enseigne lumineuse a été installée à l’avant de la Caisse.

Soutien de la Caisse aux familles endeuillées de Longueuil

La direction de la Caisse populaire de Longueuil valorisait l’aide apportée aux familles des membres lorsqu’elles étaient frappées par la mort. Lors du décès d’un membre, la direction de la Caisse se rend fréquemment au salon funéraire afin d’offrir ses sympathies à la famille. Lors de l’Assemblée générale annuelle en 1955, on proposait la célébration de cinq messes par année pour le repos de l’âme des sociétaires défunts et des sociétaires actuels.

Par ailleurs, la Caisse a instauré en 1955 l’assurance-vie pour protéger les épouses et les enfants des membres emprunteurs. À partir de 1961, les membres peuvent bénéficier de l’assurance-vie épargne qui, en cas de décès, double le montant de l’épargne du membre défunt. La Caisse facilite également le règlement de la succession pour les familles endeuillées.

Les caisses scolaires

C’est en 1951 que la première caisse scolaire affiliée à la Caisse populaire de Longueuil est mise sur pied à l’École Sainte-Rose, alors située sur la rue Labonté. La création de caisses scolaires est tout à fait dans l’esprit d’Alphonse Desjardins, pour qui l’apprentissage de la prévoyance et de l’épargne doit faire partie de la formation morale et sociale de la jeunesse. Cette vision est également partagée par Maurice Brault, gérant de la Caisse, pour qui l’école est l’endroit où « la vertu de l’épargne doit s’enseigner en premier lieu ».

Durant les années 1950 et 1960, on assiste à la création d’autres caisses scolaires dans le quartier, soit à l’Académie Saint-Georges, au Collège de Longueuil, à l’Externat classique de Longueuil – situé à Ville Jacques-Cartier – et à l’école de Normandie. À la fin de l’année 1952-1953, 539 enfants du quartier possèdent un compte scolaire. En 1960-1961, le chiffre atteint 1 541 écoliers inscrits qui ont épargné un total de 16 593 $. À la fin de la décennie 1960, la somme atteint 30 894 $ et on dénombre plus de 2 000 jeunes détenant un compte scolaire dans diverses écoles du territoire desservi par la Caisse populaire de Longueuil.