1972 - L’arrivée des nouvelles technologies

À partir du début des années 1970, les nouvelles technologies prennent une place de plus en plus importante à la Caisse populaire de Longueuil et cette tendance ne fait que s’accentuer au cours des décennies suivantes. C’est le 23 octobre 1972 que le premier système informatisé est installé à la Caisse, lorsqu’on procède à la mise en place d’un service de télétraitement des données par ordinateur. Celui-ci vient remplacer les deux machines-comptables fabriquées par la compagnie Burroughs installées au milieu des années 1960, qui servaient à calculer les transactions. Il va sans dire que ce virage technologique vient simplifier de manière importante le travail des employés et transforme également l’expérience des membres de la caisse.

Dès 1976, l’informatisation du système permet de mettre en place le service d’inter-Caisses, qui donne la possibilité aux membres d’avoir accès à leur compte à partir de n’importe quelle Caisse populaire reliée au système de télétraitement. Au cours de la décennie suivante, les services automatisés font leur apparition à travers l’ensemble du réseau des caisses populaires Desjardins. C’est le 1er octobre 1982 que les deux premiers guichets automatiques de la Caisse populaire de Longueuil sont installés; un au siège social et un autre à la succursale du métro Longueuil. À la fin de l’année 1987, le siège social de la Caisse et la succursale possèdent chacun deux guichets automatiques et deux imprimantes libre-service. Ceux-ci viennent grandement faciliter l’accès à plusieurs services offerts par la Caisse, puisque les membres peuvent maintenant avoir accès à leur compte vingt-quatre heures par jour et sept jours par semaine. Progressivement, durant les années suivantes, les membres intègrent de plus en plus l’utilisation des services automatisés à leurs habitudes, si bien que dès 1993, les divers guichets de la Caisse populaire de Longueuil enregistrent plus de 60 000 transactions mensuelles.