1944 - 23 février - Fondation de la Caisse de Longueuil

De 1926 à 1932, une première Caisse a existé dans le Vieux-Longueuil. Nommée Caisse populaire Saint-Antoine-de-Longueuil, elle logeait sur la rue Saint-Thomas, à la résidence de Joseph-Ovila Moquin, président de la Société Saint-Jean-Baptiste, section Longueuil.

Mais ce n’est que le 14 février 1944 qu’a lieu l’assemblée de fondation de ce qui deviendra la Caisse Desjardins du Vieux-Longueuil alors nommée Caisse populaire de Longueuil. Cent quatre-vingt-dix personnes signent la Déclaration de la Société en présence du propagandiste de l’Union régionale de Montréal des caisses populaires, le chanoine Philémon Desmarchais. L’ouverture officielle a lieu le 23 février suivant.

Pour constituer son Conseil d’administration, le premier président et fondateur J. Omer Lefebvre recrute six citoyens, trois pour siéger à la Commission de crédit, soit Olivier Beaulieu, J.-Alphonse Lalumière et Gabriel Morin, et trois autres afin de constituer un Conseil de surveillance, soit J. Alfred Doucet, Honoré Beauchamp et Maurice Brault.

La Caisse commence ses activités modestement dans le salon du presbytère de la paroisse Saint-Antoine, situé dans la maison Chaboillez, se limitant à ouvrir les comptes des membres et à recevoir leurs épargnes. Toutefois, dès ses premières années d’opération, elle diversifie grandement les services offerts à ses membres, devenant par le fait même une des plus importantes Caisses populaires de la Rive-Sud.

J. Omer Lefebvre (1899-1991) : fondateur et premier Président de la Caisse populaire de Longueuil

J. Omer Lefebvre a étudié au Collège de Longueuil sur le chemin de Chambly, où il obtient son diplôme en 1917. Il occupe un premier emploi de caissier dans une banque mais, passionné par la mécanique, il est engagé dans un garage et devient contremaître à l’âge de 22 ans. Quelques années plus tard, il ouvre son propre atelier à Montréal et plusieurs personnalités connues deviennent des clients fidèles, tels le Frère Marie-Victorin et le futur maire de Montréal, Jean Drapeau. En 1937, il obtient une licence en sciences sociales, en suivant des cours du soir à l’Université de Montréal.

Ayant toujours eu à cœur l’amélioration des conditions de vie des travailleurs et préoccupé par leurs rapports parfois difficiles avec les institutions bancaires, il porte un grand intérêt aux Caisses populaires, fondées en 1900 par Alphonse Desjardins à Lévis. Au début des années 1940, deux de ses amis, Messieurs J-A Lefrançois et Roméo Bourbeau l’encouragent à mettre sur pied une telle institution à Longueuil, projet qu’il réalise en février 1944.

Très actif dans la communauté, il reçoit en 1948 une médaille du mérite pour son implication sociale, décernée par les dirigeants de la Récollection mensuelle de la paroisse. Il occupe le poste de président de la Caisse populaire de Longueuil jusqu’en 1973, mais demeurera actif au sein du Conseil d’administration jusqu’en 1981.

J. Omer Lefebvre se faisait une haute idée de la coopération et de l’entraide, se préoccupant du petit sociétaire et veillant à ce que les gens soient attachés à leur Caisse.

Autres faits

14 février 1944

Assemblée de fondation de ce qui deviendra la Caisse Desjardins du Vieux-Longueuil, alors nommée Caisse populaire de Longueuil. Cent quatre-vingt-dix personnes signent la Déclaration de la Société en présence du propagandiste de l’Union régionale de Montréal des caisses populaires, le chanoine Philémon Desmarchais
Pour constituer son Conseil d’administration, le premier président et fondateur J. Omer Lefebvre recrute six citoyens, trois pour siéger à la Commission de crédit, soit Olivier Beaulieu, J.-Alphonse Lalumière et Gabriel Morin, et trois autres afin de constituer un Conseil de surveillance, soit J. Alfred Doucet, Honoré Beauchamp et Maurice Brault.

4 mars 1944

Ouverture aux membres dans les locaux du presbytère St-Antoine :
2 soirs par semaine; mercredi et vendredi, 19 h 30 à 21 h.