Gérer son portefeuille soi-même

Gérer son portefeuille soi-même

Investir? Moi?

On n’est jamais trop jeune pour commencer à épargner! Afin d’obtenir un retour sur investissement intéressant, mieux vaut faire quelques recherches avant de choisir un produit dans lequel investir son argent le plus tôt possible. Tout d’abord, déterminez si vous avez les connaissances nécessaires pour être un investisseur autonome ou si vous devriez plutôt demander l’aide d’un courtier ou d’un conseiller spécialisé en épargne. Constituer son propre portefeuille est une question de discipline, de rigueur et de patience, mais pas une tâche impossible à réaliser.

 

Gérer son portefeuille financier en ligne

Vous croyez avoir ce qu’il faut pour prendre vos décisions de placement par vous-même? Face à la demande grandissante de sa clientèle d’investisseurs autonomes, Desjardins a créé le Disnat, un service de courtage en ligne. Le Disnat sert entre autres à mettre à la dispositions des investisseurs plusieurs outils et services quant à leur gestion autonome de portefeuille. Il sert aussi à revoir les ordres de transactions, puis s’occupe de les exécuter à coût minime afin de faciliter la tâche des investisseurs.

 

Apprendre à se connaître en tant qu’investisseur

Avoir des connaissances financières approfondies ne suffit pas seulement comme critère pour bien gérer son portefeuille. Vous devez également vous poser quelques questions sur votre profil d’investisseur et vos intentions.

Pour bien choisir quels genres d’investissements sont adaptés pour vous, vous devriez déterminer quel est votre profil d’investisseur. Par exemple, si vous êtes anxieux à l’idée de voir la Bourse fluctuer, n’investissez pas dans des actions! Nous ne sommes jamais à l’abri d’une catastrophe naturelle ou d’une crise économique qui pourrait faire chuter vos actions. Prenez en considération le niveau de risque que vous êtes prêt à assumer lors de la mise en place de votre stratégie d’investissement. Tous les placements ne représentent pas les mêmes risques pour les investisseurs. En fait, plus un placement est susceptible de générer des revenus, plus il est exposé au risque. Certains, comme les bons du Trésor gouvernementaux, offrent des retours sur investissements garantis. D’autres, comme les actions, n’offrent aucune garantie.

Prévoyez également à l’avance ce que vous désirez faire avec vos placements et quand vous prévoyez vous en servir. Une stratégie d’investissement pour planifier une retraite, pour l’achat d’une maison ou pour une un voyage autour du monde est totalement différente. Afin d’atteindre votre objectif dans les délais fixés, calculez bien le montant à investir et ce que celui-ci rapportera au fil du temps. Encore une fois, ces questions sauront mieux vous orienter pour investir au bon endroit selon votre degré de tolérance au risque et votre horizon de placement. Pour investir en Bourse, on recommande un horizon de placement d’au moins cinq ans.

 

Déterminer la bonne façon d’analyser les données

Tous les jours, les investisseurs sont exposés à de nombreuses données sur le Web et dans les journaux. Plusieurs méthodes d’analyse s’offrent à vous afin de tirer profit de ces informations. Une méthode technique analyse le comportement de la Bourse par le passé et tente de trouver des tendances pour le futur tandis qu’une analyse fondamentale se base plutôt sur le portrait global des entreprises et les facteurs qui pourraient avoir un impact financier sur celles-ci pour prédire le comportement des actions. Une analyse quantitative quant à elle utilise des formules, des calculs et des statistiques afin de déceler des tendances. Il est recommandé d’utiliser au moins l’une de ces méthodes, mais également de consulter d’autres outils complémentaires. Pour plus d’informations sur ces outils, veuillez consulter le site du Disnat.

 

Établir une vision claire de l’orientation que vous voulez donner à votre portefeuille

Votre politique de placement doit être stratégique. Par exemple, n’hésitez pas à diversifier vos actions pour empêcher de tout perdre si une industrie est fortement touchée par une crise économique par exemple. Déterminez également le pourcentage de répartition des actifs dans votre portefeuille. La répartition doit prendre en compte vos besoins et votre profil d’investisseur.

 

Suivre ses investissements de près

En vous tenant informé du domaine financier, vous devez tenir compte des éventuels changements afin d’apporter des ajustements à votre portefeuille, le cas échéant. Cela vous permettra de prendre de meilleures décisions. L’économie mondiale et les marchés boursiers sont en constante mutation et risquent fortement d’influencer directement votre portefeuille.

Suivez également de près la performance de vos investissements. Si un titre n’a pas le résultat attendu, il n’est pas trop tard pour réajuster le tir!

 

Optez pour la formation continue

Le marché financier est en constant changement, il est donc primordial de toujours rester informé sur les nouvelles. Assistez à des séminaires et consultez des formations afin de parfaire vos connaissances qui vous aideront à tirer profit de vos investissements.

Gérer son portefeuille soi-même n’est pas une mince tâche, mais avec les connaissances et de la patience, vous y arriverez! N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec l’un de nos courtier ou conseiller si vous aimeriez en discuter avant de vous lancer.

Sources :
https://www.disnat.com/
https://www.disnat.com/centre-apprentissage/videos
https://www.desjardins.com/particuliers/epargne-placements/courtage-ligne-disnat/index.jsp
http://lactualite.com/lactualite-affaires/2014/05/14/publireportage-desjardins-courtage-en-ligne-accompagne-les-nouveaux-investisseurs/
votes

Commentaires