Implication sociale

L'implication de la Caisse dans la communauté

Depuis sa fondation en 1944, la Caisse populaire de Longueuil s’est illustrée par son importante implication au sein de la communauté longueuilloise. Si cet engagement est beaucoup rattaché aux œuvres de la paroisse au cours de ses premières années d’opération, l’appui de la Caisse à diverses causes, organismes et initiatives citoyennes s’accroît de manière importante à partir des années 1970.

À titre d’exemple, au cours des années 1976-1978, celle-ci s’implique dans l’implantation de la coopérative d’alimentation Cooprix à Longueuil, dont le but est d’offrir des denrées alimentaires à un prix moindre aux consommateurs. Puis, durant les années 1970, 1980 et 1990, la Caisse soutient activement plusieurs organismes communautaires, ainsi que diverses associations culturelles, sportives et sociales de la ville. Elle continue également à maintenir le lien étroit qu’elle a établi avec la fabrique dans les années 1940, puisqu’en 1991, elle accorde une somme de 50 000 $, répartie sur dix ans, afin de commanditer la salle Marie-Victorin, située au sous-sol de la cathédrale Saint-Antoine et qui sert de lieu de rencontre pour diverses associations communautaires.

La Caisse populaire de Longueuil démontre également son engagement auprès des personnes du troisième âge. Au cours de l’année 1976, elle met en place des comptes privilège pour les personnes de 60 ans et plus, afin que celles-ci puissent bénéficier de rabais pour divers services bancaires. À partir du début des années 1990, elle offre l’ensemble de ses produits financiers dans plusieurs résidences pour personnes âgées situées sur son territoire.

Également impliquée auprès de la jeunesse, en 1988 la Caisse populaire de Longueuil met sur pied, de concert avec d’autres Caisses de la ville de Longueuil et le cégep Édouard-Montpetit, un programme de bourses d’excellence. De plus, la même année, elle met en place le programme Jeunes Entreprises Desjardins dont le but est d’accorder des prêts de démarrage à de jeunes entrepreneurs.

Fidèle à sa mission coopérative, la Caisse Desjardins de Longueuil transforme son implication dans la communauté à partir du milieu des années 1990. Jusqu’alors principalement axée sur des activités sociales pour les membres ou des dons à des personnes en difficulté, cette implication devient plus sociale et communautaire, s’étendant aux mondes de l’éducation, des sports, des arts et de la culture.

Grâce à son Fonds d’aide au développement du milieu et à son programme de dons et commandites, la Caisse Desjardins de Longueuil accorde chaque année des dizaines de milliers de dollars, répartis entre divers organismes, associations et fondations. Elle encourage des projets communautaires et des événements locaux ou régionaux dans la collectivité. Elle remet aussi une variété de bourses d’étude et d’excellence à la future génération d’adultes de la région.

Autres faits marquants

1971

Implication auprès de la communauté, activités pour les membres de la Caisse. Exemples : cinéma pour enfants et une danse annuelle de la Caisse, notamment le 1er mai 1971

1977

Implication de la Caisse auprès du Cooprix de Longueuil

1986

Implication dans le projet Inno Centre Inc., établi conjointement avec d’autre Caisses de la région. Inno Centre Inc. est une corporation à but non lucratif qui soutient les jeunes entrepreneurs innovateurs dans leurs démarches d’établir une nouvelle compagnie. La Caisse finance l’entreprise à hauteur de 200 000 $. Cela permettra de développer une stratégie d’appui pour les jeunes.

1988

De concert avec d’autres Caisses, participation à une collecte de sang de la Croix-Rouge et au programme « Jeunes Entreprises Desjardins » qui vise surtout à accorder des prêts de démarrage à de jeunes entrepreneurs.

16 novembre 1988

Pour la première fois et de concert avec d’autres Caisses de la Ville de Longueuil, participation à un programme avec le Cégep Édouard Montpetit en remettant des ‘Bourses d’excellence’ de 500 $ chacune à 21 étudiants méritants.

16 décembre 1991

Signature d’un protocole d’entente avec la Fabrique St-Antoine de Longueuil, qui amène la caisse à commanditer la salle communautaire ‘Frère Marie-Victorin’ pour une somme de 50 000 $.

1993

La Caisse met en place un concours international des jeunes et les élèves de l’école Normandie reçoivent des médailles pour l’édition 1993.